mardi 18 juillet 2017

Eté septentrional sur Barrio de Tango [ici]

Programa en la Argentina en castellano, haciendo clic en este enlace


Comme tous les ans à la même époque, à partir de ce week-end, consacré au salon du livre du FILM, à Saint-Cyr Coëtquidan, et donc en ce qui me concerne à la grande campagne libératrice continentale de San Martín, je vais ralentir le rythme de mes publications sur Barrio de Tango. Ici, en Europe, c'est l'été.

video


Pour moi, c'est la dernière ligne droite avant mon voyage annuel en Argentine et les désormais traditionnelles tournées de conférences dans l'Intérieur et dans la capitale fédérale et sa banlieue.

Photo de la conférence à l'Alliance Française de Martínez
l'année dernière, un soir de tempête (sudestada)
Quelques courageuses avaient osé sortir de chez elles, ce soir-là... Rien que des dames !
Espérons que le ciel sera avec nous, cette année !

Au programme :

  • un congrès international d'histoire à San Juan pour le Bicentenaire de la Traversée des Andes par le général San Martín, dont j'aurai l'honneur d'être la seule participante européenne grâce au Ministère provincial de la Culture et du Tourisme qui a souhaité m'inviter à la demande de l'Association de Recherche historique de San Juan (les 17 et 18 août 2017). Mes conférences sont programmées le 17, au Centro de Convenciones, à 10h et à 16h45. Elles porteront l'une sur l'image de San Martín dans la presse européenne après la traversée des Andes et pendant la campagne d'émancipation continentale et l'autre sur les sources francophones sur la vie de San Martín (sources françaises et suisses, original du supposé discours de Sarmiento à Paris en 1847).
  • Interventions dans les établissements scolaires affiliés à l'Alliance Française le samedi 19 août autour de San Martín à Grand-Bourg, tel que Alberdi nous en a parlé (texte de Juan Bautista Alberdi de septembre 1843, contenu dans San Martín par lui-même et par ses contemporains, que j'ai publié aux Editions du Jasmin),
  • plusieurs interventions à Villa Mercedes, au sud de San Luis, dans la province du même nom, dans deux établissements, le Centro Educativo n° 9 Dr. Juan LLerena, la matinée du 22 août, le Colegio n°2 Juan Esteban Pedernera (l'ex-Colegio Nacional) dans la matinée du 23 août, une rencontre informelle avec les élèves de l'Alliance Française le 22 à 19h30, un cocktail dînatoire au Rotary Club le 23 à 21h, une conférence universitaire sur les sources francophones qui enrichissent notre connaissance de la vie et la personnalité du général José de San Martín au Colegio de Arquitectos de la Universidad Nacional de Villa Mercedes (UNVIME) le 24 à 21h ainsi qu'une rencontre à l'Alliance Française, laquelle m'invite et organise l'ensemble de mon séjour sur place (du 21 au 24 août),
  • un exposé sur François Casimir Carbonnier, le peintre français qui exécuta le fameux portrait de Manuel Belgrano, à Londres, en 1815, pendant une mission diplomatique du général en Europe, un exposé en espagnol qui se tiendra à la Caserne du très historique Premier Régiment d'infanterie dit de Patricios (Parlermo), où l'Instituto Nacional Belgraniano a son siège (1).
  • une conférence à l'Alliance Française de Martínez  (le 1er septembre 2017), dans la très résidentielle banlieue nord-ouest de Buenos Aires, où j'étais déjà intervenue l'année dernière (2),
  • une journée au Colegio del Centenario, établissement scolaire privé de Florencio Varela, dans la grande banlieue sud de Buenos Aires (le 7 septembre),
  • et enfin une conférence, dont la date reste à fixer, au Museo del Regimiento de Granaderos a Caballo, situé dans l'emblématique caserne de l'Escorte Présidentielle, dans le quartier de Palermo, pour compléter la causerie que j'avais déjà donnée en 2013 à un groupe d'officiers de ce corps prestigieux (et très populaire) (3)


Au fur et à mesure que mon programme se précise, je le note sur mon site Internet et sur ma page Facebook, où vous pouvez le voir plus rapidement que sur ce blog (où je ne le publierai vraiment que lorsque tout sera arrêté).

L'année dernière à Villa Mercedes, au Salón Azul, la salle des fêtes municipale

Autrement dit, ce n'est pas le travail qui me manque actuellement pour préparer mes interventions, dont la quasi-totalité se feront en espagnol (il y aura peut-être une animation en français à Martínez mais rien n'est encore gravé dans le marbre).

Ma première conférence au Museo del Regimiento de Granaderos a Caballo (MRGC)
le 6 septembre 2013

Sur Barrio de Tango, j'envisage de reprendre une activité normale au début du mois d'octobre... Ce sera un été indien, n'est-ce pas ?

Ajout du 9 août 2017 :
Pour en savoir plus, consulter les pages Web des organismes qui m'invitent :
la Junta de Estudios Históricos de San Juan,
le ministère du Tourisme, de la Culture et de l'Environnement de San Juan (page Facebook et site Internet),
l'Alliance Française de San Juan (page Facebook et site Internet),
l'Alliance Française de Villa Mercedes,
l'Alliance Française de Martínez (page Facebook et site Internet),
l'Université Nationale de Villa Mercedes (page Facebook et site Internet),
le Rotary de Villa Mercedes,
l'Instituto Nacional Belgraniano (page Facebook et site Internet),
le premier Régiment d'infanterie de Patricios,



(1) Ce point est un ajout du 31 juillet 2017. modifié le 8 août (la première date avait été fixée au 4 septembre)
(2) Ajout du 25 juillet 2017 : deux conférences sont prévues, l'une de 17h à 18h30, en français (et sans traduction), sur les sources francophones de l'histoire de San Martín, l'autre en espagnol, de 19h30 à 22h, sur le Paris de 1843, celui dans lequel a vécu San Martín, celui dont Alberdi nous a parlé dans son récit de sa rencontre, inattendue et émouvante, avec le Libertador, le 14 septembre 1843. Son récit est devenu un classique de la littérature argentine.
(3) Comme le sont en France la Garde Républicaine ou la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris.